Aspirateur robot Roomba

Aspirateur robot Roomba : le spécialiste

La haute technologie ne concerne pas que les nouveaux moyens de communication ou l’ingénierie de pointe.

aspirateur robot roombaRoomba a bien compris cela, et développe une gamme d’aspirateurs qui s’appuie sur les progrès de la robotique. Le concept est basique, les aspirateurs Roomba n’ont pas besoin d’être maniés par l’utilisateur.

Ils sont programmés pour se déplacer seuls tout en effectuant leur travail de nettoyage. Et cela est rendu possible grâce aux capteurs intégrés qui leur permettent de contourner les murs et les meubles. Il ne s’agit donc même plus de simplifier la tâche mais tout bonnement d’éviter au possesseur d’un Roomba d’avoir à la faire.

Bien évidemment il reste nécessaire de définir à l’avance certains paramètres, comme la durée de la séquence ou l’espace à nettoyer. Mais il n’y a plus à s’en préoccuper une fois le processus lancé. Cette autonomie est notamment permise par le design atypique des aspirateurs. Ils sont ronds d’un diamètre d’une trentaine de centimètres, et plats pour ne pas dépasser les dix centimètres. Cela permet d’abord de rester discret pendant l’opération de nettoyage, et ensuite pour passer le plus possible sous les meubles et dans les coins.


GAMME ASPIRATEURS ROBOTS ROOMBA

iRobot Roomba 650

  • Contenu du pack : un mur virtuel, un filtre aérovac, un outil nettoyage
  • Diamètre : 36 cm
  • Programmable
  • Système « iAdapt » pour les déplacements
VOIR LE PRIX

iRobot Roomba 782e

  • Puissance (W) : 33
  • Niveau sonore : 61 Db
  • Type de filtration : HEPA
  • Temps de chargement : maximum 3 heures
VOIR LE PRIX

iRobot Roomba 615

  • Aspire de façon autonome
  • Navigue sous et autour des meubles
  • Nettoie le long des plinthes
  • Se recharge automatiquement après chaque utilisation
VOIR LE PRIX

L'HISTOIRE DE LA MARQUE ROOMBA

Roomba désigne une série d’aspirateurs en fait produite par l’entreprise iRobot. Cette société exerçait originellement son expertise dans le domaine de l’armement, mais y a développé des compétences en robotique qu’elle a ensuite mis au service des tâches ménagères. Il y a une quinzaine d’années l’entreprise a innové avec ses modèles de robots aspirateurs, et s’est installée sur ce marché comme référence. Depuis, plusieurs générations de modèles se sont succédé pour améliorer le concept au fil des besoins et des technologies émergentes.

Au départ les modèles semblaient rudimentaires, avec un temps de charge imposant pour un temps d’activité réduit. Et les fonctions paramétrables se limitaient au minimum. Mais ils étaient déjà capables de s’occuper seuls d’un espace meublé.

Ensuite, en plus de l’optimisation des capacités de base, les Roomba furent capables de se ranger eux-mêmes sur leur base de rechargement. Et l’on pouvait prévoir à l’avance leur séquence de nettoyage.

Plus récemment, les robots aspirateurs ont pu aussi être efficaces sur des surfaces nécessitant la brosse. Les moquettes et autres tapis pouvaient aussi être nettoyés avec efficacité.
Les dernières nouveautés qui s’apprêtent à changer les robots aspirateurs touchent à leur connectivité. En tant qu’outils du quotidien ils rentrent dans la catégorie des ordinateurs, tablettes et autres téléphones portables, et promettent sous peu d’être paramétrables à distance depuis une station aussi commune et maîtrisée que son écran tactile.

A la fin de la décennie 2010, Roomba a du répondre au défi de la concurrence. De nombreuses entreprises, des connues (Samsung) comme des émergentes (e.Zicom) ont souhaité percer dans le domaine. Des modèles avaient pour ambition de s’implanter grâce à un prix réduit, ouvrant ce type de produit à de nouveaux publics, quand certains autres proposaient des innovations déstabilisantes pour Roomba. La gamme de la société a eu pour elle plusieurs atouts.

D’abord, les robots aspirateurs Roomba pouvaient compter sur une grande expertise du produit et du consommateur. Quels que soient les modèles sortis, avec une décennie d’expérience ils ne sont jamais décevants. Les utilisateurs peuvent toujours compter sur un degré minimal de qualité alors qu’auprès de la concurrence on ne sait jamais vraiment sur quoi tomber.

Ensuite, Roomba a su aussi se remettre en cause pour coller aux goûts du jour. C’est ainsi qu’au début des années 2010 la marque sort un modèle encore à la pointe de la technologie. Il s’inscrit dans cette nouvelle génération capable de comprendre l’espace que ses robots nettoient. Tout est alors paramétrable, de la typologie de la pièce à la durée qu’il faut y consacrer. Même la concurrence d’un monstre du Hi-Tech comme Philips n’a pu affaiblir ce leadership.